De la démocratie directe à l’AFESPED

Dans le but de rejoindre l’intérêt de ses membres, l’AFESPED fonctionne afin que son assemblée générale soit l’expression de la démocratie directe. En effet, l’implication de tous et de toutes est privilégiée dans le processus décisionnel régissant l’association. C’est pourquoi l’assemblée générale est considérée comme un lieu souverain où les décisions touchant les membres et l’association sont prises.

Pourquoi la démocratie directe en milieu étudiant?

Contrairement au fonctionnement d’un système démocratique parlementaire, l’AFESPED n’a pas, à proprement parler, de représentant-e  étudiant-e. Lorsque des questions doivent se poser, elles sont traitées au cours d’une assemblée générale à laquelle tous les membres sont invités à participer via un avis de convocation annoncé publiquement au moins 5 jours avant la date de l’assemble (dans le cas d’une assemblée ordinaire). La représentativité de l’assemblée générale vis-à-vis de l’ensemble des membres de l’association dépend donc directement de la présence de chacun-e.

Les avantages de ce mode de fonctionnement

Puisque toutes les problématiques cruciales qui concernent l’AFESPED sont traitées en assemblée générale, les étudiant-e-s peuvent facilement s’informer à propos des enjeux politiques touchant la condition étudiante. La démocratie directe offre également une garantie de transparence quant à la gestion de l’association. Qu’il soit question de son budget, des positions défendues par les membres du conseil exécutif siégeant aux instances de l’UQAM, ou de tout autre élément lié à l’association, il est possible pour les membres d’en discuter lors des assemblées. Celles-ci permettentà l’AFESPED de recueillir les positions et les préoccupations réelles des étudiant-e-s inscrit-e-s en science politique et en droit.

Une telle approche permet également d’être plus efficace lorsque vient le temps de se mobiliser sur des bases politiques. Puisque les plans d’action sont le fruit d’un processus décisionnel collectif, les membres présent-e-s en assemblée sont appelé-e-s à les construire en commun. Ainsi, c’est la position de l’assemblée générale qui y prévaut et non pas celle développée par des élu-e-s auxquel-le-s les membres auraient délégué leur pouvoir. En ce sens, une association où la possibilité de décider repose, démocratiquement et directement, sur les membres n’a pas à attendre les conseils d’une instance quelconque située en amont. Ses membres peuvent se positionner de façon autonome et s’organiser en conséquence.

Documents de références :

Pour connaître le code de procédures utilisé lors des assemblées générales de l’AFESPED.

Pour consulter la charte de l’AFESPED.

L’ABC d’une assemblée.