De la démocratie directe à l’AFESPED

De La démocratie directe à l’afesped

Dans le but de rejoindre l’intérêt de ses membres, l’AFESPED fonctionne selon un principe de démocratie directe. En effet, l’implication de tous et de toutes est privilégiée dans le processus décisionnel. L’assemblée générale est ainsi conçue afin que l’expression de la démocratie directe soit possible. C’est pourquoi il s’agit du lieu où les décisions importantes pour les membres et l’Association sont prises.

Pourquoi la démocratie directe en milieu étudiant?

 Contrairement au fonctionnement d’un système démocratique parlementaire, l’AFESPED n’a pas, à proprement parlé, de représentant-e  étudiant-e. Lorsque des questions importantes se posent à l’Association, elles sont traitées au cours d’une assemblée générale à laquelle tou-te-s les membres peuvent participer et s’impliquer. La représentativité de l’assemblée générale vis-à-vis de l’ensemble des membres de l’association dépend donc directement de la présence de chacun-e.

Les avantages de ce mode de fonctionnement

D’une part, comme toutes les problématiques cruciales qui concernent l’AFESPED ou ses membres sont traitées en assemblée générale, les étudiant-e-s peuvent facilement s’informer des enjeux politiques touchant la condition étudiante. La démocratie directe offre également une garantie de transparence quant à la gestion de l’Association, qu’il soit question de son budget ou des positions défendues par les membres du conseil exécutif siégeant sur les instances de l’UQAM et des associations nationales. L’AFESPED a de fait la possibilité de recueillir les positions et les préoccupations réelles des étudiante-s en science politique et en droit. Un tel système permet à n’importe quel membre qui le désire de s’exprimer publiquement sur un sujet concernant l’Association, en ayant comme seul obstacle l’attente de son tour de parole durant l’assemblée générale.

D’autre part, une telle approche permet d’être beaucoup plus efficace lorsque vient le temps de se mobiliser. Comme les plans d’action sont le fruit d’un processus décisionnel collectif, chaque membre est directement interpellé-e dans la réalisation des actions qu’il ou elle a voté. En ce sens, une association étudiante réellement démocratique a beaucoup plus de facilité à organiser des actions politiques d’envergure avec ses membres qu’une association qui décide de son plan d’action en comité exécutif.